Politique « Zéro Déchet »

Mise en place d’une politique municipale « zéro déchet »

Pourquoi ?

Du point de vue administratif, la question des déchets est de la compétence de l’intercommunalité ; cela fournit à la ville l’occasion de se désinvestir de ce dossier. Pourtant le collectif estime que la question des déchets est cruciale du point de vue de ses objectifs de relocalisation économique et de restauration écologique et que le périmètre municipal est pertinent pour déployer une politique volontariste.

Comment ?

E IV-1 : Création d’une commission citoyenne pour suivre le programme, désignation d’un élu et d’un chargé de mission en mairie qui seront ses interlocuteurs et mobiliseront les moyens municipaux de manière transversale

E IV-2 : Porter auprès de l’intercommunalité le projet d’une tarification incitative sur le poids des poubelles avec une part variable d’au moins 40%, à l’horizon 2024

Pour atteindre l’objectif d’une réduction significative des déchets produits par la ville à l’horizon envisagé, différentes actions seront conduites.

E IV-3 : Mise en place d’indicateurs clairs et transparents à propos des quantités de déchets collectées au niveau de la Ville

1.    Déchets organiques

E IV-4 : Modifier les marchés des prestataires d’entretien d’espaces verts de manière à ce que tous les résidus soient compostés au profit des activités agricoles locales

E IV-5 : Créer sur le territoire 50 sites de compostage collectif d’ici 2026 dont les cantines scolaires, les bâtiments publics, les copropriétés, les micro-fermes, comprenant 3 bacs anti-rongeurs de 50 cm de haut  (compost en cours, compost au repos, réserve de matière sèche). Ce réseau sera piloté par un maitre composteur relevant des services techniques qui formera des citoyens référents sur chaque site et assurera la surveillance et la maintenance des bacs.

E IV-6 : Etudier avec les associations locales un système de ramassage des bio-déchets à vélo dans les zones non pourvues en site de compostage

2.    Autres déchets

E IV-7 : Inciter les particuliers à mettre l’autocollant STOP Pub, distribuer l’autocollant en Mairie, tenir un registre en mairie pour signaler les contrevenants et envoyer systématiquement une lettre de la Mairie aux entreprises locales ne respectant pas la consigne

a)     travail auprès les commerçants

E IV-8 :

  • invitation des commerces et clients à utiliser les contenants des clients,
  • incitation des commerçants au tri,
  • sensibilisation à la suppression des barquettes et sachets plastique.

b)    favoriser la réutilisation ou la réparation systématique

E IV-9 :

  • favoriser l’organisation de brocantes régulières,
  • proposer la mise en place d’une ressourcerie, ou de différentes recycleries concernant des classes d’objets spécifiques (ex: objets sportifs avec la recyclerie sportive, le textile ou les livres/jouets). Il est possible de mettre en place des ressourceries éphémères qui tournent entre les différents quartiers
  • Repair cafés très réguliers associés aux différents événements cités ci-dessus.
  • pouvoir avoir un pool de réparateurs bénévoles sur la ville => sensibilisation et recrutement par le biais du magazine de la ville
  • produits réutilisables (vaisselle, emballages), => promouvoir le durable à l’instar du jetable (notamment lors de fêtes associatives, de quartier, d’école, entre voisins, …) sur les affiches mettre « amener vos propres couverts »
  • kit événement consigné
  • aide à la logistique
  • Fête des assos : prêter des kits zéro déchet et/ou consigner des kits à l’entrée de la fête pour tout le monde, toilettes sèches

c)     En parallèle pouvoir former et accompagner

E IV-10 :

  • dans les écoles (primaires / collèges / lycées),
  • Lutter contre les incivilités dans la rue en communiquant sur leur cout, impact écologique et les solutions alternatives
  • Visiter des déchèteries/centres de tri => sorties scolaires
  • Accompagner de familles vers le zéro déchet : 50 familles par an